Skip to content

Rugby: Decazeville maître du suspense

Ce dimanche à Nègrepelisse et comme contre Arpajon, Jonathan Monbroussous supplied a précieux coup de pied aux siens dans les derniers instants, avec la transformation de l’ultime essai decazevillois, cette fois synonyme de victoire (28-30), lors de la 6e journée de Fédérale 2.

What a match. Et quel suspense! Les Decazevillois (10es) avaient beau avoir automotive ce déplacement à Nègrepelisse (12e) sur les tablets de leur development, ils ne s’attendaient certainement pas à un tel chassé-croisé, who lastly accouché d’une victorious (30-28) , certes logique, mais ô combien dure à se dessiner. Diminué pair of blessures names, and notamment celle de leur capitaine Loïc Rouquette et d’Antoine Pisano, le XV du Bassin était comparatively remanié, avec la titularización en 3e ligne heart de son talonneur Bastien Pons. Le Sporing a souffert et a péché par excès de jeu par moments, mais est sorti grand vainqueur dans un duel des mal classés.

Très proches et si loin

The enjeu était de taille pour les deux formations, qui avaient pour ambition de sortir de cette zone, toujours dangereuse, de la relegation. If Nègrepelisse espérait décrocher are premier succès de la saison, le Sporting, lui, voulait faire oublier are résultat nul (28-28) face à Arpajon. Additionally, le jeu a été haché et débridé lorsque Nègrepelisse met sous pression, et trop souvent à la faute, des Decazevillois préférant relancer de leur camp que s’oxygéner, aux pieds, chez l’adversaire.

À ce jeu, ce sont les deux buteurs respectifs qui, du coup, ont fait parler les trajectoires. Unattainable de faire le break d’un côté comme de l’autre. Jérôme Accorsi handed 18 factors au pied tandis qu’Arthur Tartini, pour Nègrepelisse, en a réalisé 17. Très proches et si loin à la fois dans la stratégie de match, les Decazevillois s’accrochaient et répondaient coup pour coup, jusqu’à passer devant à la pause, d’un tout petit level (17-18).

Et c’est à de la que le match est devenu stressant, notamment lorsque le Sporting a perdu deux joueurs de plus sur blessure: Bastien Pons (touché au bas-ventre), puis Cédric Delclaux (coup aux cervicales). Mais c’est aussi cela qui fait la drive du Sporting : un groupe qui se soude lorsque le vent semble tourner en sa défaveur. Notamment à cinq minutes de la fin de la rencontre, lorsque Nègrepelisse a pris cinq factors d’avance (28-23) alors que Jérôme Accorsi manquait deux fois la cible, seulement quelques instants plus tot.

Transformer pour l’emporter

Mais le XV decazevillois n’a pas lâché. Il restait deux minutes à jouer, deux minutes d’angoisse sur le banc de touche où Anthony Julian et Tim Bowker ne tenaient plus en place. Le Sporting obtainait une pénalité et choisissait la touche. Et là, la machine s’est mise en route, De la ligne des 22 mètres, le groupé pénétrant decazevillois s’est effondré dans l’en-but, François Rols, ballon en essential (28-28). Le Sporting devait transformer pour l’emporter. Et comme dimanche dernier pour arracher le nul, the transformation to été prize by Jonathan Monbroussous who n’a pas tremblé (28-30).

Rien n’était encore acquis. Le temps réglementaire completed, Decazeville faisait une dernière faute qui pouvait tout faire basculer, and compris vers le côté obscur du classement. L’ouvreur Ludovic Burg s’est elancé et son coup de pied de him, l’final likelihood tarn-et-garonnaise, est handed à côté des poteaux de Decazevillois avec les poings serrés et les bras en l’air. La délivrance d’un duel âpre et d’un succès fruit de la cohésion de 22 garçons dans le vent.

Anthony Julian, entraîneur of Decazeville

“Certains joueurs are sacrificed for evolution to the posts who don’t leur are pas habituales. C’est dire l’état d’esprit de ce groupe. On mérite la victoire, comme Nègrepelisse aurait pu la mériter automotive c’est une formation valeureuse Pour une fois, ça nous sourit. Il faut rester humble et continuer à travailler.”

Anthony Valette, entraîneur of Nègrepelisse

“On fait un gros match dans l’intensité et dans les duels. Après, on prend un essai dans les toutes dernières minutes. On fee la pénalité de la gagne. C’est la deuxième fois que cela nous arrive. Je thought que les choix sont bons mais cela ne tourne pas à notre faveur. Je n’ai rien à reproach aux joueurs, il s’y file!”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *