Skip to content

Rugby : “Il ya de l’euphorie” avant le debut de saison, selon le président de Rodez, Stéphan Floirac

Avant de la reprise de la saison, que mark le retour de Rodez dans les divisions federales, le president fait le level.

After three ans d’absence, ruthénois rugby goes again to the parfum du niveau fédéral. Gimont’s reception, Sunday September 18 at 3:30 p.m. in Paul-Lignon, symbolizes a return and a development. After the liquidation of the Stade Rodez Aveyron, alors pensionnaire de F1, the suite de l’ovale sur le Piton s’est structurée autour du Rodez rugby, distributed in Promotion d’honneur.

Trois ans et deux montées later, voici les hommes de Jérôme Broseta, désormais associé sur le banc à Richard Pioch, prêts à poser leurs crampons en F3. « C’est une première étape accomplieapprécie Stéphane Floirac, le president des sang et or. Dans le projet de reprise du membership, l’ambition affichée était de retrouver rapidement le degree fédéral, afin d’être attractiveif sportivement pour développer notre politique de jeunes. »

Additionally learn:
Rugby: three years after the judiciary liquidation, “the celebrities are aligned” for Rodez

« Les choses sont plutôt bien goupillées », ajoute le directant. Il faut dire que le membership a benefité de deux accessions administrativees, la dernière en date en juin, alors que leur saison avait pris fin dès les barrages de finale. « Nous étions partis pour préparer la saison en Honneur. Cela nous to permission of gagner an an », is réjouit-il. Et d’envisager the suite. « La deuxième section de nore projet n’est pas la easiest : as soon as I proceed to construct to advance. Mais il ne faut pas confondre vitesse et précipitation »foreseen Stéphane Floirac.

In the course of the interseason, the membership strengthened their group chart after the arrival of Patrick Furet in a managerial position, who’s the previous SRA entraîneur in F1, who’s related to the world of professions with the staffs of Dax and Castres. « The objectif est de retrouver la Fédérale 1 a moyen termeadvance the president. Et pour cette saison, on espère viser les ultimate phases. » En attendant, il savore l’attente du début de saison et du return au degree fédéral. “Avec la montee, il ya de l’euphorie”dit-il. On a des joueurs plus motivés, des benévoles plus implicaqués. »

Additionally learn:
Rugby: the Rodez membership offered its new jerseys

Retrouvailles avec Paul-Lignon

A retour peut en cacher un autre. Le rugby ruthénois retrouvera aussi le stade Paul-Lignon, dimanche 18 septembre, dont il a été contraint de s’exiler throughout the season passée, in raison des travaux. « I return that my mom is avait annoncé in juin devant nos partenaires est effectifapprécie direct you. On va pouvoir faire une grosse fête, avec une centaine de personas au repas d’avant match. »

Au-delà du soulagement de rentrer “on the home”les retrouvailles du membership ruthénois avec son antre habituel constituent une bonne nouvelle sur le plan des funds. « C’était very important pour nous de revenir à Paul-Lignon », guarantee the president. They’re his membership pourra compter sur la commercialization des loges des futures tribunes, opérationnelles à de janvier. Extra pas seulement. « Dans le rugby beginner, les repas d’avant-match sont très importants dans les funds », ajoute-t-il. And the presence of the salle des fêtes à proximité de l’enceinte donne de belles possibilités au Rodez rugby. « On peut faire manger jusqu’à 400 folks »appuie directs him.

Des circumstances qui n’étaient pas possibles durant son exile. « Lorsqu’on jouait à La Roque, on ne pouvait pas faire celadit-il. On a même fait deux matches au Trauc, un terrain sans tribune, où on a dû se passer des recettes de la billetterie et de la buvette. »

A funds in hausse

The mount in gamme du Rodez rugby is retrouve sur le terrain des funds. Sans vouloir préciser les chiffres, Stéphane Floirac parle d’un funds en hausse de « 10 to fifteen% ». An assured contribution for the return to Paul-Lignon, for the explanations beforehand talked about. « La saison dernière a été plus difficile que nos prévisions, automobile on ne s’attendait pas à devoir jouer ailleurs »ajoute-t-il.

Du côté des dépenses, the president advances that the present mannequin is reconduit, « with the joueurs qui travaillent à coté ou qui sont étudiants ». C’est aussi valable pour les recrues venues de l’étranger, comme le Géorgien Sandro Dvali ou les deux autres renforts attendus prochainement. « On a été clair avec eux, ils savent qu’ils vont travaillerprevious to the president. Ce ne sont pas des professionnels, sinon ils seraient allés à un autre degree. Il s’agit de jeunes joueurs que veulent tempter leur probability en France. Et c’est très courageux de leur half. »

« In bon Aveyronnais, on depense ce qu’on peut depensersourit-il. On s’est seté comme principe de ne pas validate a funds if 20% of the dans quantity do not move us propres funds. » Une manière d’éviter les excursions que ont coûté si cher au rugby ruthénois par le passé.

Leave a Reply

Your email address will not be published.