Skip to content

RUGBY. La France: la seule nation avec autant de problèmes de riches?

Plutôt Ramos or Jaminet ? Ntamack or Jalibert? Or effectively Marchand or Mauvaka ? So many questions that the workers of the French group have had the luxurious of being. In impact, this era is golden, it isn’t that gifted, it’s also full, and it’s uncommon. Dans l’histoire du XV de France, des pépites, il y en a eu, des légendes sont passées et ont marqué l’histoire de notre sport. Nonetheless, rugby is a sport collective, and for one of many firsts of their historical past, our XV de France semble a focus of extra abilities than ever. Parmi ces jeunes qui forment la nouvelle génération, sure font partie des sacres mondiaux de l’équipe U20, en 2018 et 2019. Ils font désormais le bonheur de la grande équipe de France, et nous pouvons citer : Romain Ntamack, Demba Bamba, Pierre -Louis Barassi, Matthis Lebel, Cameron Woki, Arthur Vincent and Jean-Baptiste Gros. Certains de ces joueurs sont aujourd’hui des cadres des Bleus.RUGBY. Pour la presse anglaise, le XV de France doit énormément à un homme, et ce n’est pas Fabien GalthiéLes tres bons résultats actuals sont évidemmente le fruit d’une formation efficace, qui a su mûrir et éclore d’année en année. De plus, au niveau worldwide, nous avons une des équipes les plus jeunes, avec une moyenne d’âge d’environ 26 ans lors de la dernière tournée d’automne. C’est un fait uncommon pour être souligné, automotive ceci n’a pas toujours été le cas. Il quelques années, le nouveau souffle des Bleus peinaient à se faire sentir, notamment en 2017 avec une série noire de 8 consécutives sous l’ère Novès. Aujourd’hui, lorsque nous regardons poste par poste, le vivier français est conséquent. Et même lorsque les blessures s’acharnent sur nos piliers (comme durant cette tournée), la qualité est tout de même au rendez-vous. Nos deuxièmes lignes peuvent jouer en cran derrière. Nos troisièmes lignes marchent sur l’eau et les remplaçants se mettent au niveau des titulaires à chaque entrée. À l’heure actuelle, It’s tough to know that it is going to be the third title holder in MondiaHe had an excellent Charles Ollivon in November. Who’s going Sauter? Jelonch ? cros ? RUGBY.  XV de France.  ''Je ne vois pas ses limites de él'', qui est ce joueur qui impressionne Galthié?RUGBY. XV de France. ”Je ne vois pas ses limites de él”, qui est ce joueur qui impressionne Galthié?Chez les 3/4, c’est encore plus impressionnant. La France possède le meilleur quantity 9 du monde, certes, mais à ce poste, nous regorgeons de talentes dans notre championnat. Avec Lucu et Couilloud, Galthié dispose d’excellents éléments à la mêlée et la relève est assurée. Quid du quantity 10? Le XV de France a longtemps cherché ce grand numéro 10, à la fois décisif et chief de jeu par excellence. If in 2015, the choix de l’ouvreur du XV de France donnait du fil à returned to Philippe Saint-André forward of the Coupe du monde, in stability between 5 joueurs (Talès, Trinh-Duc, Lopez, Michalak et Plisson), pour this version 2023, les choix semblent déjà faits. Sauf blessure, ou baisse vital de régime de l’un ou de l’autre, Matthieu Jalibert and Romain Ntamack devraient participer à la Coupe du monde en France. Ces deux très bons ouvreurs font partie du renouveau de l’équipe de France. Par ailleurs, au poste de heart, nous sommes également comblés avec Gaël Fickou qui s’impose comme pierre angulaire du système des Bleus aux côtés de Danty sans oublier Moefana. Ensuite, Penaud parait incontournable, laissant la bataille pour l’aile gauche faire rage avec des joueurs comme Villière, Lebel ou encore Raka. Le tandem Ramos / Jaminet can be a luxurious in matière de concurrence à l’arrière.Ramos / Jaminet - Pourquoi cette concurrence est-elle une excellente chose pour Toulouse et les Bleus ?Ramos / Jaminet – Pourquoi cette concurrence est-elle une excellente selected pour Toulouse et les Bleus ?

Lorsque nous nous intéressons à nos voisins, notamment européens, flip over to du mal à se metre en place. Premièrement, chez nos meilleurs ennemis, les Anglais, le dynamisme n’est pas splendide. Malgré la jeune garde menée par Smith et Steward, le reste de l’équipe à du mal à faire oublier ses anciennes gloires. Comme au poste demie de mêlée ou l’absence de Ben Younger se fait resentir. Plus frappant encore, malgré la première place mundiale des Irlandais, l’effectif n’est pas aussi profond que le nôtre. Bien que performant, the duo Murray-Sexton strive toujours l’équipe à flot et à du mal à se faire replacer, tout comme le vieux briscard Cian Healy, qui du haut de ses 35 ans ne passe toujours pas le flambeau. Le probleme est encore plus flagrant chez le XV du poireau, qui ne retrouve pas la jeunesse d’antan. C’est au poste de numéro 10 que cette équipe peine, tout comme l’Afrique du Sud, qui cherche toujours à faire oublier ses anciennes gloires à ce poste. Lastly, even when Italy is portée par une nouvelle génération pleine d’ambition et de expertise, la quantité de joueurs est moindre et la qualité moins égale au sein d’un effectif complet. Il nous reste plus qu’à nous jauger face aux All Blacks, et cela se déroulera au match d’ouverture de la Coupe du monde. À l’heure actuelle, la Nouvelle-Zélande semble être la seule à se creuser autant les méninges que la France au sujet de son XV de départ. Mais sans doute avec plus d’incertitudes côté néo-zélandais.

Soutenez le Rugbynistère pour le prize d’une pinte!

Your adhesions finance the creation of content material for the passionnés of the oval ballon. Devenez adherent pour débloquer cet article Premium !

  • Je me join

  • Je soutiens le Rugbynistère

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *