Skip to content

Rugby (Professional D2). Carcassonne – Agen vu de l’intérieur : Les yeux dans les bleus et blancs

youous ses prédécesseurs avaient refusé jusque-là. Pas Bernard Goutta: «On n’a rien à cacher». The supervisor agenais ainsi permis à « Sud Ouest » de suivre de l’intérieur toute la préparación du match de jeudi soir à Carcassonne, soldée par une courte défaite (21-20) au goût très amer. Une journée au coeur des bleus et blancs rythmée par les repas, une group militaire et une routine bien rodée où rien n’est laissé au hasard.

8:30 a.m. Whereas the mist recovers encore the plaine d’Armandie, the joueurs arrive on the compte-gouttes pour leur petit-déjeuner served between 8 and 9 hours in libre-service sous le chapiteau de l’ancienne salle de musculation reconvertie en réfectoire. Les blessés et hors groupe partagent espresso, jambon, fruits et laitages avec eux. Les coaches sont déjà au travail sur leurs ordinateurs dans leurs bureauaux. « Ici, c’est la Nasa. »


8:34 a.m. Les joueurs partagent leur petit-déjeuner sous le chapiteau de l’ancienne salle de musculación reconvertie en réfectoire.

Frederic…

youous ses prédécesseurs avaient refusé jusque-là. Pas Bernard Goutta: «On n’a rien à cacher». The supervisor agenais ainsi permis à « Sud Ouest » de suivre de l’intérieur toute la préparación du match de jeudi soir à Carcassonne, soldée par une courte défaite (21-20) au goût très amer. Une journée au coeur des bleus et blancs rythmée par les repas, une group militaire et une routine bien rodée où rien n’est laissé au hasard.

8:30 a.m. Whereas the mist recovers encore the plaine d’Armandie, the joueurs arrive on the compte-gouttes pour leur petit-déjeuner served between 8 and 9 hours in libre-service sous le chapiteau de l’ancienne salle de musculation reconvertie en réfectoire. Les blessés et hors groupe partagent espresso, jambon, fruits et laitages avec eux. Les coaches sont déjà au travail sur leurs ordinateurs dans leurs bureauaux. « Ici, c’est la Nasa. »

8:34 a.m. Les joueurs partagent leur petit-déjeuner sous le chapiteau de l'ancienne salle de musculación reconvertie en réfectoire.


8:34 a.m. Les joueurs partagent leur petit-déjeuner sous le chapiteau de l’ancienne salle de musculación reconvertie en réfectoire.

Frederic Cormary

9:12 a.m. Les joueurs retrouvent leur supervisor Bernard Goutta dans la salle vidéo, bloc-notes à la most important. « Combien ont été voir le mapping de Carcassonne ? », I questioned the supervisor with a ton professor. For these sept who failed the deadlock, he requested the video analyst Elliot Corcoran to repass the pictures. « Arnaud (Duputs), c’est quoi la caractéristique de cette équipe ? Malik (Hamadache), the conquest, c’est remark ? Antoine (Erbani), quelque selected à dire sur la touche ? »

9:18 am. Le flanker Arnaud Duputs decorated the videos of the shootings of jeu de Carcassonne for their partners.


9:18 am. Le flanker Arnaud Duputs embellished the movies of the shootings of jeu de Carcassonne for his or her companions.

Frederic Cormary

10:00. After an software of the séance vidéo in vendor throughout a gros quart d’heure sur le terrain synthétique, les 28 joueurs prennent place dans le bus. Les plus « anciens » trustent les locations du fond pour jouer à la coinche, les jeunes écoutent de la musique or regardent des séries sur leurs portables. The supervisor Bernard Goutta a la première place près du chauffeur, devant ses deux entraîneurs de él. Deux préparateurs physiques, deux kinés, l’analyste vidéo et un médecin sont aussi du voyage. L’intendant Clément Bougier go well with avec un camion remplí de matériel jusqu’à la gueule.

9:38 am Sur le terrain synthétique, the joueurs répètent en marchant the phases of jeu analyzed à la vidéo.


9:38 am Sur le terrain synthétique, the joueurs répètent en marchant the phases of jeu analyzed à la vidéo.

Frederic Cormary

12:32 p.m. After 207 km from the autoroute, the bus stops in entrance of the Hôtel Mercure La Cité in Carcassonne, a 4 étoiles où le SUA a ses habititudes. Bernard Goutta asks the chauffeur d’aller to repérer the go well with simply after the Stade Albert-Domec positioned 6 minutes away. Pendant ce temps, les joueurs prennent possession de leurs chambres.

207 km et un peu plus deux heures et demie d'autoroute séparent le stade Armandie de l'Hôtel Mercure La Cité à Carcassonne.


207 km et un peu plus deux heures et demie d’autoroute séparent le stade Armandie de l’Hôtel Mercure La Cité à Carcassonne.

Frederic Cormary

1:00 p.m. Barrington and Maksymiw are the final ones à rejoindre la salle privative pour le repas où les joueurs sont répartis sur trois grandes tables rondes, celle des « anciens », celle des Anglo-Saxons, et celle des jeunes qui est la plus éloignée du buffet. The workers is aside. Au menu : potage fait maison, poulet avec pâtes, riz, carottes ou pommes de terre, yaourts, fruits au sirop ou compote. Le repas vite avalé, seuls les jeunes trainent à desk avant d’aller à la siesta.

1:06 p.m.


1:06 p.m.

Frederic Cormary

2:22 p.m. Pendant la sieste des joueurs, l’intendant Clément Bougier file au stade Albert-Domec préparer et décorer les vestiaires. « J’ai two hours of labor. » After leaving the licences, packs d’eau, energizing boissons, dried fruits on a desk and Malabars, the accroche on the casiers, the portraits of the joueurs du n°1 au 28and man (en rajoutant des chaises pour les hors groupe) et dépose en dessous le contenu d’une poche numérotée: maillot d’échauffement, celui de match (6XL pour Hamadache), chasuble pour les remplaçants, quick, chaussettes et napkin.

3:00 p.m. 4:00 p.m. L'intendant Clément Bougier approaches the maillots de chaque joueur à leur place: «Il faut tout leur rendre simple.  »


3:00 p.m. 4:00 p.m. L’intendant Clément Bougier approaches the maillots de chaque joueur à leur place: «Il faut tout leur rendre easy. »

Frederic Cormary

4:34 p.m. Après avoir visionné les pictures en boucle sur son ordinateur tout l’après-midi, l’entraîneur des avants Dave Ryan a une séance vidéo specifique avec ses «gros»: «Il faut retrouver le respect et montrer qui on est. » Bernard Goutta embraces : « Je veux qu’on retrouve notre grinta. »

4:41 p.m. Bernard Goutta and Dave Ryan meet up with the “gross” for a video and motivation video.


4:41 p.m. Bernard Goutta and Dave Ryan meet up with the “gross” for a video and motivation video.

Frederic Cormary

4:53 p.m. Il est temps de chausser les baskets pour un réveil musculaire en three ateliers sur le parking de l’hôtel. Pendant that des ouvriers décorent l’entrée pour Noël, the bodily coach Ludovic Loustau takes cost of a « déverrouillage », they’re alter ego Anthony Rey organizes a jeu d’adresse avec des balles de tennis et l’entraîneur des trois-quarts Manny Edmonds oversees quite a lot of “bull” façon footballeurs pour la rapidité. Captain’ Lagarde activates the relay to repeat the jeu lancements and the sphere sorties, forward of a séance de touches directed by Erbani. «Vous voulez revoir un autre truc les gars? »

4:56 p.m. Sur le parking de l'hôtel, les joueurs ont droit à un réveil musculaire répartis en treis ateliers.


4:56 p.m. Sur le parking de l’hôtel, les joueurs ont droit à un réveil musculaire répartis en treis ateliers.

Frederic Cormary

5:32 p.m. After quelques mots de leur capitaine en cercle sur le parking, les joueurs filent immediately à la collation. Jambon blanc, spaghettis, riz, pancakes, ache d’épices, fruit secs and jus d’orange are engloutis in a heavy silence. Les joueurs chuchotent pour se parler. Like after the petit-déjeuner, the ambiance is at focus. On the desk du workers, supervisor Bernard Goutta handles a yaourt les yeux dans le obscure. En pensant déjà à sa causerie of him?

5:35 p.m.


5:35 p.m.

Frederic Cormary

5:52 p.m. The collation with the comb is over, the pores and skin dégainent the therapeutic massage tables. Olmstead (les two chevilles et l’épaule droite) et Lokotui (cheville gauche et épaule droite) are the primary à passer entre leurs mains pour se faire strapper. Neuf joueurs au whole sont programmés dans un ordre bien defini. « Les autres se feront les petits bandages aux vestiaires. » C’est à ce moment-là que le président Fonteneau rejoin l’équipe.

18:01. Le président Fonteneau rejoins the team at the moment or les joueurs passing between the mains of the kinés.


18:01. Le président Fonteneau rejoins the crew for the time being or les joueurs passing between the mains of the kinés.

Frederic Cormary

6:55 p.m. Bernard Goutta fait les 100 pas en attendant la causerie préparée sur un paperboard. « Vous voulez quelle couleur de marqueur ? » « Rouge, com le sang ! » Le ton est donné. Dix minutes plus late, the door will confer with the Théo Belan middle. Seoul president Fonteneau invited him to share the briefing. 19:16, the visages ont change au second de monter dans le bus pour rejoindre le stade.

7:32 pm


7:32 pm

Frederic Cormary

7:35 p.m. Musique dans les écouteurs vissés aux oreilles, les joueurs sont dans leur bustle au second de repérer l’état du bourbier d’Albert-Domec. Ils n’entendent pas la banda qui accueille le public. Tout juste remarquent-ils la poignée de supporters qui les encouragent déjà en tribune. C’est le début d’une routine immuable et parfaitement minutee ou chacun se prépare individuellement dans un primer temps.

7:37 p.m. Antoine Erbani sorts the vestiaires to discover that the pelouse of the Stade Albert-Domec is très grasse.


7:37 p.m. Antoine Erbani kinds the vestiaires to find that the pelouse of the Stade Albert-Domec is très grasse.

Frederic Cormary

8:00 p.m. Alors que le supervisor et son président échangent dans une pièce à half, le capitaine Lagarde est coupé dans son début d’échauffement: c’est l’heure du toss. La pièce sourit à l’Agenais qui choisit le coup d’envoi pour mettre la pression d’entrée. Les arbitres filent ensuite dans le vestiaire du SUA pour donner leurs consignes aux avants. Sur la pelouse, chacun a sa routine, pendant que Ludovic Loustau fait suer les joueurs hors groupe.

8:01 p.m. Le capitaine agenais Raphaël Lagarde reports the toss: the choisit de prendre le coup d'envoi.


8:01 p.m. Le capitaine agenais Raphaël Lagarde experiences the toss: the choisit de prendre le coup d’envoi.

Frederic Cormary

8:33 p.m. After a short retour of all of the world aux vestiaires, which certains like Hamadache n’ont pas quittés pour se chauffer, les joueurs ont défilé aux toilettes avant de ressortir pour l’échauffement collectif. The stress is mounted by a crane. Une odeur de camphre envahi le couloir.

8:25 p.m. Les joueurs sont de retour aux vestiaires où ils se préparent pour l'échauffement collectif.


8:25 p.m. Les joueurs sont de retour aux vestiaires où ils se préparent pour l’échauffement collectif.

Frederic Cormary

8:52 p.m. De retour aux vestiaires, les joueurs enfilent leurs maillots de match et gobent une boisson énergisante. «Six minutes! », previent l’arbitre. Des accolades, le groupe se resserre autour de son capitaine. Bernard Goutta elevate ses troupes avec des mots choisis. Erbani et Duputs donnent de la voix à leur tour : «I completed parler, on a parlé toute la semaine, on sait très bien ce qu’on a à faire. » Les Agenais sont prêts à livrer bataille.

8:58 p.m. Les Agenais retrouvent les Carcassonnais dans le tunnel menant à la pelouse d'Albert-Domec.


8:58 p.m. Les Agenais retrouvent les Carcassonnais dans le tunnel menant à la pelouse d’Albert-Domec.

Frederic Cormary

10:47 p.m. Battus d’un petit level (21-20), the Agenais are gathered within the cercle sur la pelouse d’Albert-Domec pour écouter les mots de leur capitaine. Ils vont ensuite saluer leurs supporters avant de regagner les vestiaires têtes basses. Passage par la convention de presse pour le supervisor, Lagarde et Garrigues, douches pour tout le monde, et il est temps de reprendre la route. Erbani is the primary to climb on the bus. Le retour à Agen se fait aux environs de 2h30 du matin. After an interminable journey, the joueurs avaient rendez-vous dès 10:45 am ce vendredi matin à Armandie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *