Skip to content

Rugby. Saga Nationale 1 : Suresnes veut franchir un palier cette saison

Author of David Auradou, the club of Suresnes veut advance étapé by étape. (©RC Suresnes)

chaquejour, Current Rugby vous propose une saga consacrée aux clubs de National 1. Aujourd’hui, adventure suite in the Parisian region Suresnes. Le club vert et noir veut maintenant progresser et franchir un palier dans ce championnat.

Toujours progresser

Cela fait maintenant deux ans que le R.C. Suresnes to rejoin the championnat of national. Deux expériences ponctuées par deux maintiens dont un acquis la saison dernière à une honorable neuvième place avec douze points d’avance sur le premier relagable. Alors forcément du côté de l’Île-de-France et de son nouveau manager David Audou, on veut voir plus haut pour la saison à comer : « L’objectif reste toujours le même : faire mieux que la saison précédente. Après la saison dernière il y avait, en clair, les six premiers et le reste du monde. L’objectif va être de s’accrocher à ces équipes là le plus possible. Sans être prétentieux on espère ne pas louper notre début de saison pour pouvoir être dans la course le plus vite possible et après voir ce qu’il en est. Le club est encore jeune. Ça ne fait que deux ans qu’il est monte de Fédérale 1 à Nationale. L’an dernier on finit neuvièmes donc l’objectif c’est de faire mieux et regarder devant. »

Professionnaliser le groupe

In order to fulfill this objective, the club changed its strategy from the base to the recruiting joueurs professionnels : « It is already a turnover that simply seems to have a beaucoup of multi-activities and the Nationale is professionalized. Il ya les deux tiers des équipes dans lesquelles les joueurs sont pro. C’était notre leitmotiv cette année (from se professionnaliser). Par rapport à cela il ya eu des choix de faits. Maintenant ça n’aucune support guarantie in term of résultats mais ça permet de boxer à armes égales par rapport aux concurrents. »

Se mettre au level of the concurrence

Des concurrentes que el manager alto-séquanais avoue avoir étudié de près depuis six mois avant sa prize de pouvoir: « Je le connais peu ce championnat. Je le connais par match interposé, par video. Cela fait six mois que je travaille dessus, j’ai rencontré des joueurs, etc. Donc, je ne peux pas I will say that je ne le connais pas. Par contre, between être spectateur d’une competition et être acteur c’est autre chose. Dans six mois, j’en saurai un peu plus sur le level de la compétition en elle-même. Maintenant, je vois que les équipes que étaient en Pro D2 et qui descendent sont loin d’être « déconnantes » (sic). I know of three good champions of Pro D2 and I know more about teams like Bourg-en-Bresse or Narbonne who have descended from their clients. Nice est armé depuis deux ans pour essayer de monter. Il ya vraiment de belles équipes. Bourgoin je n’en parle pas, Chambéry a recruté fort. Ca va être une année dense tout simply. Il ya peu ou pas de petites équipes. Ca va être un championnat que va être je thought relevé. »

I will quickly respond with an effect and renewed staff for the moment. David Auradou is satisfied with the first months of preparation: » Les trois semaines premières ont été assez studieuses et plutôt bonnes. On n’a pas été épargné par la canicule comme dans tous les clubs. Et, à la sortie, je suis plutôt satisfait de l’investissement des joueurs et de leur implicacion par rapport au projet. C’est très très positif sur les trois premières semaines. »

Dorénavant, on doit espérer du côté du RCS que le positif reste, et ce, dès le début de la saison avec un déplacement chez le promo rennais avant de recevoir un autre promo, Hyères-Carqueiranne-La Crau. De quoi espérer démarrer en trombe.

Videos : at the moment sur Actu

Cet article vous a été utile? Sachez que vous pouvez suivre Actu Rugby dans l’espace Mon Actu . In one click, after inscription, you and retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Leave a Reply

Your email address will not be published.