Skip to content

Rugby – Section Paloise : les clés d’une fin contrariée

Les Palois voulaient réussir leur sortie, ils ont surtout rate leur entrée dans ce match face à Castres. Face à une équipe qui avait rendez-vous dans le Béarn pour assurer une qualification directe en demi-finale, la Section s’est montrée des plus généreuses : sur le coup d’envoi, le ballon est laissé à Staniforth, sur le temps de Jeu suivant il est écarté à l’aile et Nakosi, servi par Dumora n’a plus qu’à Botitu declared. After 23 seconds, Pau était mené 7-0.

strength of character

Les Palois n’avaient rien à jouer mais ils ont assuré cette semaine que cela n’altèrerait…

Les Palois voulaient réussir leur sortie, ils ont surtout rate leur entrée dans ce match face à Castres. Face à une équipe qui avait rendez-vous dans le Béarn pour assurer une qualification directe en demi-finale, la Section s’est montrée des plus généreuses : sur le coup d’envoi, le ballon est laissé à Staniforth, sur le temps de Jeu suivant il est écarté à l’aile et Nakosi, servi par Dumora n’a plus qu’à Botitu declared. After 23 seconds, Pau était mené 7-0.

strength of character

Les Palois n’avaient rien à jouer mais ils ont assuré cette semaine que cela n’altèrerait pas leur engagement, désireux d’offrir une sortie royale aux partants (Lespiaucq, Habel-Küffner, Hastoy, Ramsay) et célébrer la 200e avec le maillot of the Section of Thibault Daubagna. Ils ont tenu parole. Certes cueillis à froid, les Palois n’ont pas acceptedé de rester un genou à terre. Ils pouvaient y prétendre parce qu’ils étaient menés de main de maître par Antoine Hastoy. L’ouvreur avait un titre de meilleur réalisateur à aller chercher mais il a fait parler son jeu au pied pour remettre les siens dans le bon sens: sur un par-dessus, Vatubua a récupéré et remis intérieur à Thibault Daubagna pour égaliser (7- 7; 4e).

get upset

Pau est vite revenu à hauteur mais pour prendre les commandes, ce fut une autre histoire. Et la copie rendue en conquête n’a pas été le moindre des paramètres: la mêlée a été contrariée avec en première mi-temps, deux pénalités et deux bras cassés même si un pénalité a été arrachée sur introduction castraise. A déplorer aussi cette pénalité conceded à l’entrée des 22 mètres de Castres sur une touche offensive prometteuse… Les Tarnais n’ont pas été en reste de ballons rendus à l’image de ce lancer rate par Barlot (13e) qui aurait toutefois pu It becomes redoutable ballon d’attaque if Dumora n’avait pas raté sa passe…

Ballons égarés

Mais au jeu des regrets, les Palois ont été les plus forts. Les hommes de Sébastien Piqueronies avaient à cœur d’attaquer. Seulement, my permanent sous pressure for des Tarnais diablement agressifs, ils ont fait montre d’une fébrilité fatale: en témoignent ces en-avants signés Rey puis Ramsay après un show d’Antoine Hastoy ou encore Carol. Also, the ballon surrendered to the foot of Hastoy, another of Vatubua or the other passed into the touch of Tuimaba, which came from a penalty on a ballon d’attaque. When Manu is sorti sur saignement (23e jusqu’à 34e), the staff redistributed the cards with three post changes – Hastoy à l’arrière, Carol à l’aile et Roudil au centre. Au vrai cela n’a pas vraiment change grand-chose. Des regrets parce qu’à la mi-temps, Pau n’avait pas dépassé la sweep des cinq pénalités concédées et ne donnait donc pas les ballons pour se faire punish. Sur une faute du CO Hastoy avait même pu égaliser (10-10; 31e) Mais ce fut surtout une leçon de réalisme signed Castres, une enième infligée por un cador: juste avant la mi-temps, Pau concedes une pénalité et le CO file in touch Sur la lancée, Arata tape par-dessus, Palis dominates Roudil dans les airs et le ballon peut être écarté. Urdapilleta n’a plus qu’à find Dumora d’une diagonale (10-17; 40e).

The drafting of your advice

The drafting of your advice

Castres à l’ancienne

At mi-temps, Castres faisait la course en tête. Alors Pau returned to four points after a penalty from Hastoy (13-17: 46e) to force the decision. C’était envisageable mais cette équipe a été rattrapée by its limits qu’un mot suffit à résumer : inefficacité. Pourtant, elle a eu des ballons (52% of possessions, 91 ballons portés, 666 mètres parcourus contre 301, 4 franchissements à 2, 21 plaquages ​​cassés à 14). Example, ce rush de Tuimaba qui parvient à faire jouer derrière lui, point de départ d’une action d’envergure: sautée de Tagitagivalu jusqu’à Corato, décalage pour Ramsay qui joue sa carte de el. Manu concludes more an in-avant annule l’essai (51e) Le coaching massif à la 55e n’a rien changé malgré Fisi’ihoi, Habel-Küffner, Tokolahi, Le Bail puis Lespiaucq à la 60e. It seems that dans le même temps, le CO a changé ses piliers et ajouté Raisuqe et Jérémy Fernandez à l’équation. If I still have Pau at a point (16-17; 61e), les Vert et Blanc n’ont pas rêvé longtemps: the temps de cafouiller le renvoi et d’ouvrir un boulevard au drop de Dumora (16-20; 62e) Ensuite la Section Paloise s’est précipitée, a commis des fautes et laissé Urdapilleta enfoncer le clou (16-26).

Until I pour a point

Auteur d’un bon match et de eleven points, Antoine Hastoy a échoué à un point de graver son nom au tableau d’honneur: with 250 points, il finished deuxième meilleur réalisateur du Top 14 derrière Léo Berdeu (251 points)… La Section doit quand même remain aware of what they doit à son ouvreur.

Impuissance quatre

Cette défaite contre Castres n’a pas de conséquences dramatiques mais elle ponctue sadly la fin de season de la Section: quatrième défaite d’affiliate en Top 14, c’est inédit dans l’ère Sébastien Piqueronies… Le club béarnais finished 10e et c ‘est bien mieux que la saison dernière (12e), objectif annoncé. More progress is measured: 50 points (11 victories) against 46 points that passed (9 victories). C’est encore un revers au Hameau contra un des cadors (4 défaites et un null) et cela situate les progrès à effectuer.

Leave a Reply

Your email address will not be published.