Skip to content

Saint-Jean-du-Falga. Violence in rugby in Ariège : “Pas une réunion de crise, mais une réunion d’urgence”

l’essentiel
Confronted with the recrudescence, in Occitanie, des acts of violence south and within the dehors des terrains, the Ligue régionale de rugby has mandated its departmental committees to impress a prize of conscience of the totally different acteurs du ballon ovale. Two first conferences ont eu lieu jeudi soir, à Foix et à Saint-Jean-du-Falga. Pour un échange serein mais aussi empreint de gravité.

Avant Saint-Girons, the upcoming week, et en parallele d’une réunion à Saint-Jean-du-Falga, c’est à Foix (au siège du comité départemental) that Frédérick Dedieu, the president of the départemental rugby committee, I launched the nice manoeuvres. Face à l’augmentation des acts d’incivilités et de violence, le monde du rugby a pris le taureau par les cornes. “Ce n’est pas une réunion de crise mais une réunion d’urgence, explica le président. On veut que, face à l’augmentation de la violencia, sur et en dehors du terrain, vous nous fassiez remonter ce que vous vivez au day by day.” Dans la salle, des présidents, des éducateurs, des dad and mom. “Il faut qu’on donne une picture optimistic de notre sport, à a good de la Coupe du monde. On doit, tous enemble, mener cette lutte contre les violences mais aussi les addictions.”

L’Ariège un peu à l’écart

L’Ariège paraît, pour l’on the spot, un peu à l’écart. Ce qui n’empêche pas una prize de posición ferme. Il vaut mieux prévenir que guérir. Automobile si la situación ne paraît pas alarmante, les signaux ne sont pas bons. Le ton grave, Eric Doria, director of arbitration within the Occitanie League, has confirmed {that a} scenario has ceased to degrade. “Statistically, on ne peut pas dire qu’il already une explosion du nombre de dossiers. Ce qui nous interpelle surtout, c’est l’indice de gravité des actes qui nous remontent. Consomment de l’alcool, parfois en grande quantité, ou qui consomment des produits illicites. Beaucoup de dirigeants se sentent démunis. Même en M 14, il start à y avoir des environnements qui se dégradent. Si on ne fait rien, on va tout droit à la disaster.” Les officiels de match (arbitres et présentants fédéraux) are notably involved. “Depuis le 1er juillet 2018, en Occitanie, douze arbitres ont fait l’objet d’une agression caractérisée. Et, à fin de october, on en est déjà à deux. On a beaucoup d’inquiétudes pour la suite.” Automobile, à la cicatrice parfois physique, s’ajoute souvent, toujours, celle psychologique. “Quand un arbitre arrête, c’est de plus en plus en raison de l’environnement qui lui fait peur.”

Cédric Marchat, ex-referee professionnel and aujourd’hui président du syndicat de l’Union nationale des arbitres de rugby, additionally discovered a dégradation of the worldwide scenario. “On gère de plus en plus de dossiers juridiques.” Les intervenants défilent et décrivent, tour à tour, une scenario complicée. “On appelle à la responsabilité des gens qui nous reçoivent, poursuit Eric Doria. Il faut désamorcer les conditions avant qu’elles ne produisent. Là, on a vrai travail à faire.” Intervene earlier than the scenario ne dégénère, earlier than the drama n’arrive. Les golf equipment et leurs représentants are sensitized (ils le sont déjà largely) à leurs responsabilités. “The membership organizer is answerable for the safety of the reunion.”

Doable civil and felony sanctions

Des sanctions civiles et penales peuvent intervenir. C’est le message qu’a voulu faire passer Olivier Mouysset, Procureur de la République de Foix. “Violence is omnipresent in our society. I’m three delicate to the safety of the arbitral corps. I’ll rappelle that the match officers are on a public service mission. Il faut faire en sorte que ces comportements cessent. of grave penalties. Il ne faut pas transformer le terrain ou le stade en champ de bataille.” The protocol towards the incivilities, I signed and people which can be introduced, might be forwarded to all of the golf equipment. “Servez vous-en. Il vaut mieux nous prévenir pour rien que trop tard.” À la desk, la police et la gendarmerie sont aussi là pour faire passer les messages. “C’est aux jeunes qu’il faut expliquer les bonnes conduites, poursuit le colonel Frédric Wagner, commandant du groupement de la gendarmerie départementale de l’Ariège. On est là pour gérer les atteintes aux personnes, les conduites addictives et les atteintes aux biens. Même si les jeunes minimisent ces actes, il faut les sensibiliser à tout cela. Il ne faut pas hésiter à porter plainte.” Within the dialogue, des rondes de gendarmes ou de policeciers ont été évoquées autour des stades, “comme c’était le cas il ya quelques années.” “Whenever you go, go to a reel influence.” The dialogue is alive, passionate. La responsabilité des dad and mom, des éducateurs est rappelée. Some clues come to mind. “For instance, on pourrait raccompagner l’officiel de match jusqu’à sa voiture de él en cas de souci, end Cédric Marchat. Il ya une réflexion à mener là-dessus.”

Pendant près de deux heures et demie, le rugby ariégeois a pris ses responsabilités. Ce n’est pas parce que, pour l’on the spot, ça va bien, qu’il ne faut pas agir. Face à la montée des acts de violence ou des acts d’incivilités, ce n’est pas encore la crise mais il ya urgency.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *