Skip to content

soccer. « Celui who should not supporters is not going to be prouvera pas d’émotions »

Remark are you able to outline supporterism and remark se manifeste-t-il par rapport au easy fait de regarder le match?

« Être supporter suppose d’être partisan d’une équipe. Le soccer n’est d’ailleurs intéressant que si l’on est partisan. Celui qui n’est pas partisan pourra certes trouver qu’il ya de belles actions, une belle development d’equipe mais il ne pourra pas éprouver ces émotions particulières inherentes au fait de supporter une équipe. Les supporters sont ceux qui manifestente leur ardour de façon seen, par des chants, des gestes, des banderoles… Ils ont réussi à détourner les regards du terrain vers les tribunes: ils ont fait en sorte que les gradins, qui sont des endroits d’ où l’on voit, soient dans le même temps vus, qu’ils soient des objets de contemplation. »

De votre côté, vous êtes le pioneer des études ethnologiques regarding the milieu du supportérisme. Pourquoi être allé vers ce mouvement?

« Je suis spécialiste de l’Iran et de la Provence. J’en avais assez de m’interesser aux elements traditionnels de la société, c’était ce qui dominait il ya une quarantaine d’années. En retournant au stade et en voyant le mouvement extremely se monter, je suis dit qu’il y avait quelque selected à faire sur ce qu’il se passait dans les tribunes. From this second on, I began engaged on soccer. Il a fallu adapter l’ethnologie aux contours du match, c’est ce que j’ai fait en remaining pendant 3 longtemps avec les publics Marseillais, Neapolitans et Turinois. I additionally attended the Tehran derby in Iran between l’Esteghlal FC and Persépolis FC, two groups who began from the identical city however who did not have the identical supporters like Turin or Milan. »

« Il faut savoir que le supporter est jeune, et la jeunesse est le second où l’on transgresse les limites habituelles »

On a beaucoup parlé de la violence dans les stades après le Covid…

« Pendant le Covid, on voyait des matches sans supporters et on a bien vu que c’était quelque selected d’intolerable. Il faut rappeler que le soccer est un sport à la fois pratique et spectacle. In tribunes, le supportérisme va de l’appui envers son équipe par les chants, banderoles à l’invasion du terrain ou bien aux bagarres avec les autres supporters. On the whole, remember the fact that you stay throughout the limits of supportability in a society however will be nicely south and avoir des transgressions. Il faut savoir que le supporter est jeune, majoritairement en dessous de la trentaine, et la jeunesse est le second où l’on transgresse les limites habituelles. »

Remark pourrait-on caractériser le public stephanois ? Peut-on parler aujourd’hui de contre-pouvoir ?

« I do not notably know the general public Stéphanois however it’s evident that there’s already an opposition that additionally falls again between Lens and Lille: Saint-Etienne is the ville populaire par rapport à la ville bourgeoise qu’est Lyon. Il ya une half de vérité when concerning d’où viennent les Verts, c’est-à-dire de On line casino, Manufrance, les mines… Les grèves des supporters, bien que la billetterie ne soit plus la principale rentrée d’argent des golf equipment, mais aussi les tribunes laissées vines et la pression qu’ils peuvent exercer sur une route permettent parfois de faire bouger les choses.

On l’a vu à l’OM, ​​il ya eu cette invasion du camp d’entraînement où tout le monde a crié au scandale. Mais le résultat est là: Eyraud est parti à la suite de cet événement. Il indisputably already an affect du 12e homme. Pour moi, ces groupes sont un nouveau lieu du politique où se developppent des contestaciones contre ce qui est possédé par des magnats de la finance. Outre l’ambiance, les supporters peuvent créer quelque selected de fort: ça montre à quel level il ya un divorce entre les supporters et les golf equipment en France entre lesquels il n’y a d’ailleurs pas forcement de relation. »

Lectures dans la Lune: Reunion avec Christian Bromberger et présentation de son livre « Ardour Soccer: Anthropologie d’une pratique et d’un spectacle » co-organized by Le Méliès et la librairie Lune et l’Autre, jeudi 17 novembre à 19h au Méliès Jean -Jaures.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *