Skip to content

table tennis Ce soir, la GV Hennebont fait ses adieux à un chaudron mythique – Table tennis



Pro A (18th day) : GV Hennebont TT – Pontoise, on Tuesday (7:30 p.m.)

“J’y ai parfois entraîné en après-ski et avec des gants”, rigole Gilles Guymare, one of the ancient presidents of the table tennis section of the GV Hennebont, who rappelled s’être battu pour que la salle Le Gal-Le Nouène “ne soit pas démolie” au début des années 1980.

At the time, the municipality (qui l’acheta in 1994) ne voulait pas mettre a franc dans un équipement appartenant au diocese. J’avais plaidé pour que l’on refasse une étanchéité et une nouvelle chaudière». Car, pendant longtemps, il a souvent plu dans cette salle où il faisait (très) froid l’hiver et (très) chaud l’été.

« C’est un petit Bercy ici ! »

Also, Gilles Guymare a certainment (tres) bien fait de prolonger l’histoire d’amour entre ce club, alors valeur montante du table tennis Breton, et cette salle construite en 1954 et qui avait déjà connu quelques beautiful heures entre réunions de boxe regional or national or gym, notamment. Cette histoire avait commencé en catimini dans le sous-sol, avant que le club n’accède à l’échelon National. Puis de passer à la vitesse supérieure.

« Et quand le Cep Lorient (basket) avait arrêté pour des raisons financieres (1989), Loïc Mathieu pour France 3 cherchait un nouveau sport de salle à suivre dans l’agglomération. It was here that I saw the N1 (2nd level nationally at the time) and it was written: «C’est un petit Bercy ici! ». Une des tribunes était pleine et faisait un vacarme d’enfer. Ça destabilisait nos adversaires, que n’avaient pas l’habitude d’une telle ambiance », criticizes Gilles Guymare. Ce n’était que les prémices…

« Cette petite leaves to cross the borders of France »

Dans les années 1990, l’histoire se poursuivit avec un équipe de Pro A féminine que également une Coupe d’Europe, avant de traverser des soucis financiers.

Et l’ambiance monta-encore! – de plusieurs crans dans les années 2000, avec la quete de la Pro A masculine et les succès que ont acompagné l’ascension de ce petit club devenu grand et même incontournable en France, aboutissant à quatre titres nationaux (2005, 2006, 2007 et 2009) in the form of exploits.

Bruno Abraham, president of the club after a vingtaine d’années, ne peut qu’acquiescer : « On l’a appelé chaudron car all the clubs de Pro A ou d’Europe avaient plaisir à jouer a Hennebont dans une ambiance populaire. Cette petite salle a dépassé les frontières de la France pour être aujourd’hui connue et reconnue sur la planète ping».

À part quelques Chinois, les meilleurs joueurs du monde, en tout cas ceux jouant en Europe, sont tous venus à Hennebont

«Apart quelques Chinois, les meilleurs joueurs du monde, en tout cas ceux jouant en Europe, sont tous venus à Hennebont: Boll, Samsonov, Ovtcharov, congratulations encore Gilles Guymare, become a simple spectateur averti. Une saison, nous avions même la meilleure équipe d’Europe avec Kreanga, le champion olympique Ryu Seung-Min et Bai, que s’était blessé juste avant la demi-finale de la Ligue des champions… Les ambiances étaient exceptionnelles ! ».

Also, it will be without emotion that Bruno Abraham et de nombreux pongistes – hennebontais ou non – verront, ce mardi, leur équipe fetiche quitter une enceinte reaptisée Charles-Abraham, suite au décès de celui qui fut le leader du club dans les années 90. «Besides that I certainly imagined in the aurais, I also encore the president who has the faith of the GVHTT that she is becoming aujourd’hui. J’y ai découvert le tennis de table in simple potato. It is now 35 years since it passed almost all the days, with the fantastic moments with the accession in Pro A, with the folie matches with 1,200 to 1,300 people in the room, four titles of champion of France, a finale de Coupe d’Europe devant une salle comble et une ambiance de folie…». Also, I rented an equipment from the “Hennebont Ping Center” which was the place to go to Europe.

Toute l’actualité du table tennis

Leave a Reply

Your email address will not be published.