Skip to content

Table tennis/Entraîneur, une profession de foi. Jérôme Humbert, une vie au service de la performance

C’est comme s’il était né pour faireça. After I’m young, Jérôme Humbert a deux passions: le tennis de table et le goût pour le coaching. « J’ai started table tennis à huit ans, avec mon papa, qui travaillait avec des enfants en difficulté et qui a created a club. Je fais de la compétition depuis que j’ai 10 ans et depuis, je n’ai jamais arrêté », raconte celui que a rejoint la Déodatie à 14 ans après avoir quitté la Vallée de la Bruche. Voilà pour le choix du sport.

The content is blocked once you accept cookies.

In south cliquant “I accept”the cookies will be discarded and you pourrez visualize the contents .

In south cliquant « Accept all cookies »you authorize depots de cookies pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

You reserve the possibility of withdrawing your consent at any time.
Gérer month choix


Son attrait pour la transmission, lui, n’est pas venu beaucoup plus tard: «Vers mes 15/16 ans, j’adorais donner des conseils à mes coéquipiers, de partager quelque chose avec eux». Pas « du grand coaching » comme le souligne l’intéressé, mais que van le duire à passer son brevet d’État après le lycée. “J’étais passionné par le sport, et surtout le tennis de table, donc c’était presque logique”, explain-t-il.

Le volet humain comme leitmotiv

Jérôme Humbert is connu dans les Vosges pour son rôle de coach à l’ASRTT Etival. Mais ce qui l’a fait vivre ces douze dernières années, c’est surtout le milieu du handisport. « Pendant longtemps j’ai été embauché par la Fédération française de tennis de table. J’étais d’abord à la tête de l’équipe de France fauteuil from 2005 to 2008, then I became general manager of the équipe de France handisport from 2009 to 2017 », detail l’Alsacien d’origine.

Aujourd’hui, il n’est plus seulement en charge du table tennis, mais a une mission de management – « notamment auprès des staffs des équipes de France » – dans d’autres sports d’opposition, comme l’escrime par exemple . Et s’il n’a jamais perdu la passion pour le coaching, il en est persuadé, «ça vient de mon papa d’abord mais aussi des rencontres que j’ai pu faire, comme celle avec un poniste en fauteuil en 2000» .

The content is blocked once you accept cookies.

In south cliquant “I accept”the cookies will be discarded and you pourrez visualize the contents .

In south cliquant « Accept all cookies »you authorize depots de cookies pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

You reserve the possibility of withdrawing your consent at any time.
Gérer month choix


La lassitude ne fait donc pas partie de son quotidien. Certaines facettes du métier l’animament même, comme il le souligne : « Ce qui me guide, c’est la gestion de l’aspect humain dans le sport. Mais il ya quelque chose d’autre que j’ai découvert année après année, c’est que le sport de haut niveau me fait vibrar».

« Je suis heureux de dire que les filles m’apportent beaucoup »

If you want to “participate” in three editions of the Jeux paralympiques (Pekin-2008, London-2012 and Rio-2016) I combined it at the level, I played it at the ASRTT Etival lui convient également à merveille. Card dans la petite cité vosgienne, Jérôme Humbert is at the contact of joueuses qui s’illustrent souvent sur la scène internationale : « Je prends l’exemple de Jieni (Shao) et Hana (Matelova), qui ont chacune deux Jeux olympiques au compteur. Elles ont une culture différente et un vrai bagage, donc ça nous permet d’apprendre ensemble, explique-t-il avant de souligner un autre aspect positif dans cette tâche : coacher ces filles, c’est aussi partager des choses avec leurs autres entraîneurs , parce qu’on a des missions différentes », complète-t-il.

Le technicien vosgien est donc «heureux de dire» que les joueuses qu’il côtoie lui apportent beaucoup. « Moi, en échange, j’essaie d’avoir un rôle de facilitator et d’accompagnateur de la performance », estimates le capitaine stivalien. A labor that Jérôme Humbert semble loin d’abandonner, passion oblige.

Leave a Reply

Your email address will not be published.