Skip to content

The Fédération internationale de rugby à XIII n’autorise pas les transgenres à jouer en matches internationaux féminins

The transgenders do not pourront pas participar aux matches internationaux féminins de rugby a XIII so much that n’aura pas été établie une « full inclusion policy »to annoncé, mardi 21 juin, l’International Rugby League (IRL), which directs rugby to the XIII international.

So much that cette politique n’aura pas été finalisée, « les joueuses passées de sexe masculin à féminin ne peuvent pas participar aux international matches de rugby féminin »a déclaré l’IRL dans un communiqué.

Cette annonce intervened deux jours après celle de la Fédération internationale de natatation (FINA) who decided to meet in place une « open category » pour permettre aux athletes transgenres de concourir séparément. Dans le cadre de ces règles, la compétition masculine serait ouverte à tous. On the other hand, the athletes are not men and women and they need to meet the female categories of FINA, or establish the world records for women, that if they are becoming women before puberty.

Lire also: Article reserved for our subscriptions The victory of a transgender nageuse creates the polemic aux Etats-Unis

This decision of the FINA has resulted in the fact that the world of swimming has been caused by a controversy concerning the American transgender woman Lia Thomas. The 22-year-old student, not of male sex, became the first transgender woman to report a university degree. Sa victoire de ella, a la mi-mars, dans la finale du 500 yards (457 mètres) avait ouvert a large débat, ses detracteurs de la estimant qu’ayant concouru en tant qu’homme par le passé, Lia Thomas bénéficiait d’ an unjust physiologic advantage.

« All the world peut pratiquer notre sport »

The IRL authorities ont dit avoir besoin de consultations et de recherches supplémentaires pour finaliser une nouvelle politique pour 2023, invoking a « risque juridique, pour la réputation et le bien-être » du jeu et des joueurs. They ont invoked the award decision in 2021 by the International Olympic Committee who laissez-faire sport déterminer comment les athletes pourraient avoir un « advantage disproportionné ».

« L’IRL reaffirms its conviction that the rugby league [à XIII] It’s a game for everyone and what’s going on in the world to practice our sport », at-elle I declared. The IRL considered that it was incombe to find a balance between the risk of joueur à participaper and the risque perçu par les autres joueurs ainsi que « de veiller à ce que chacun beneficie d’une écoute équitable ».

L’athlétisme s’interroge aussi

The president of the Fédération internationale d’athlétisme Sebastian Coe affirmed that sa « Responsibility is to protect the integrity of women’s sport »concerning the rules for the age of transgender athletes who participate in the épreuves féminines.

« If nous devons adjust the protocols to the future, nous le ferons »at-il ajouté, précisant que s’il était poussé à choisir entre « equite » et « included »il se rangerait «tours du côté de l’équité».

Sebastian Coe, present on the day of the champions of the world of swimming who are currently moving to Budapest, commented on the decision of the Fédération internationale de natatation to create an « une catégorie ouverte » to allow transgender athletes to compete separately.

“We are going on an international federation that affirms its supremacy in the establishment of rules, regulations and policies that are in the best interest of sport”, at-il déclaré. « C’est ainsi que cela doit être. Nous avons toujours cru, et nous le répétons constamment, que la biology l’emporte sur le genre et nous continuerons à revoir nos règlements dans ce sens. »

According to the rules of the Fédération internationale d’athlétisme, transgender women doivent present a taux de testosterone suffisamment bas pendant au moins douze moins avant une competition.

The leading request to affirm the worker with the finalists of the Coupe du monde de rugby for the XIII Women 2021 pour une « Future policy of inclusion of transgender women in 2023 »in tenant compte des « unique characteristics » du rugby to XIII.

Le Monde avec AFP

Leave a Reply

Your email address will not be published.