Skip to content

The Jedi maître du chasseur de balles

Inside Montréal, the journalist Louis-Philippe Messier moves out of the way, they are bureau dans son sac à dos, à l’affût de susjets et de gens fascinants. Il parle à tout le monde et s’interesse à tous les milieux dans cette chronique urbaine.

Le publica amateur de tennis cherit les joueurs, et certains plus que d’autres, mais les vrais chouchous de la foule, ce sont toujours ces adolescents who are required to branch out with balls with the most discretion possible dans une chaleur parfois intolerable.

Les jeunes chasseurs de balles travaillent fort et benévolement, mais ils sont « peasants » pour leur comb for an outstanding advantage: the next action.

« La meilleure place pour regarder un match de tennis, c’est directement sur le terrain avec les joueurs auxquels on donne la balle ! », exclaims Nicolas Beaudet, who recruits, trains and supervises the 96 « chasseurs » dont le labor es quasiment un sport en soi.


The person in charge of the chasseurs de balle, Nicolas Beaudet, explained to me the technique pour ramaser les balles au filet.

Photo Chantal Poirier

The person in charge of the chasseurs de balle, Nicolas Beaudet, explained to me the technique pour ramaser les balles au filet.

Lorsque les équipes de six chasseurs de balles arrivent sur le terrain – deux par deux dans les fonds de terrain et deux au filet –, les 10,000 spectateurs du stade les applaudissent! Même chose quand une équipe en relaie une autre.

« Ça fait partie du spectacle ! », dit M. Beaudet, à qui je je found des airs d’Obi-Wan Kenobi, quand il me parle et me montre les techniques des chasseur de balles. At seulement 40 years, he is left to be 25 and tournoi of him.

I actually started as a chasseur de balles at the age of 15 in 1997, lorsque l’événement portait encore le nom de la marque de cigarettes Du Maurier.

They are emploi de professeur d’éducation physique au secondaire (et les deux mois de vacances qui viennent avec) facilite son dévouement comme benévole chaque été.

Researched Qualities

From 100 to 150 young candidates – avec environ un tiers de filles – cognent à sa porte chaque année vers le mois de mars. Around 30 or 40 are selected.

« Pour être un bon chasseur de balles, il faut bien compredre le jeu, quoique ce n’est pas essentiel d’y jouer soi-même », m’explique-t-il.

Ceux qui veulent revenir les années suivantes sont immédiatement acceptés.

« Seule l’expérience peut rendre un chasseur vraiment efficace et à l’aise dans son travail, et on utilise nos vétérans de 17 o 18 ans pour les grands matches. »

Les chasseurs sont vêtus de pied en cap aux couleurs du tournoi et nourris.

« C’est beaucoup l’agilité et l’endurance que nous recherchons parce que c’est un travail très exigeant. »

In addition to the prouesse physique requise, d’autres considérations compliquent la vie des jeunes sur le terrain.

Pas question de cacher le nom d’un commanditaire lorsque la camera filme.

Pas question non plus de blocker la vue des photographes.

Interdit de parler: on communique par le regard et par des gestes discrets.

« A good chasseur de balles sait is rendered invisible et se faire oublier. »

With a radar detection system that replaced the seven juges de ligne, ça a sorti beaucoup de monde du terrain, et les « padawans » de M. Beaudet dispose d’un précieux supplémentaire espace.

« Les jours de canicule, au gros soleil sur le terrain sans ombre, the temperature exceeds 40 degrees, and it requires that we chasseurs s’hydratent enormément », dit-il.

Lors des jours annoncés de grande chaleur, ayez une pense pour ces jeunes gens stoïques et effacés. Ils ne sont pas pour rien les chouchous de la foule. Ces applaudissements, ils les méritent amplement!

Leave a Reply

Your email address will not be published.