Skip to content

the president of the Naples club “ne veut plus de joueurs africains” – Jeune Afrique

“Ce qu’a dit le président de Naples, je suis prêt à parier que d’autres le pensent, mais n’osent pas l’affirmer ouvertement”, suppose an agent de joueur de football sous le couvert de l’anonymat. Il réagit aux propos polémiques qu’a tenus Aurelio De Laurentiis, president after 2004 of Naples – l’un des meilleurs clubs italiens – dans une interview au site économique wall street italy.

«Ne me parlez plus des Africains. Je leur veux du bien, mais je ne les ai jamais à disposition. Je n’en prendrai plus tant que la CAN [Coupe d’Afrique des nations] It will be organized au milieu de la saison, sauf s’ils signent un papier disant qu’ils renoncent à y participaper. Sinon, on is retrouve comme des idiots à les payer pour qu’ils aillent jouer ailleurs », to Laurentiis pesté.

national selection

Lors de la dernière CAN, organisée au Cameroun en janvier et février, Naples avait dû se passer du Sénégalais Kalidou Koulibaly et du Camerounais Frank Zambo-Anguissa. Recently transferred to Chelsea (Angleterre), Koulibaly responded remotely to his former employer.

« Personne ne m’a never demanded to resign from the CAN. Et personne ne peut m’interdire de jouer pour ma sélection nationale. Defendre les couleurs de son équipe nationale is the one that chose the most important qui soit. Les gens doivent faire preuve d’un peu plus de respect », a prévenu le capitaine des Lions de la Teranga.

À Lire

Côte d’Ivoire: CAN will finally debut in 2024

meteorological problem

The médiatique de l’homme d’affaires italien intervened every few weeks after the Confédération africaine de football (CAF) announced it to the CAN. Prévue pour juin et juillet 2023 in Côte d’Ivoire, it will be decalée à janvier et février 2024 so that the météo soit plus clemente.

In 2017 pourtant, the CAF avait decidée que sa compétition phare aurait lieu en juin et juillet pour s’aligner sur les autres confédérations et éviter les conflicts avec les clubs européens, dont certains supportaient de moins en moins de voir leurs internationaux africains s’absenter several weeks in full season.

Mais, hormis in 2019 when the CAN s’est disputed in Egypt in juin et juillet, le retour à l’ancienne règle semble acté, au moins temporairement. « So much so that the CAN aura lieu dans des pays où il est le jouer en juin et juillet, elle sera organisée en janvier et février, et cela fera débat, comme c’est le cas depuis des années. Il n’y a réellement que dans les pays d’Afrique du Nord ou en Afrique du Sud qu’on peut joueur en juin et juillet. I thought that CAF, Fifa and the clubs doivent to discuss the calendrier problem », souligne him gardien international camerounais Carlos Kameni.

Club pressures

The old joueur de l’Espanyol Barcelone et de Malaga was said to be shocked by the propos of Aurelio De Laurentiis. « On peut le compredre : il n’est jamais easy for a club of voir plusieurs de ses joueurs depart en pleine saison disputer une compétition avec leur sélection nationale. Laurentiis said parfaitement qu’en recruiting des joueurs africains, ceux-ci peuvent être selecctionnés pour disputer une CAN. Il ne fait pas preuve de mauvaise foi, il donne juste son avis de el, et il n’est pas le seul à penser ainsi », poursuit Kameni.

À l’approche de chaque phase finale de la CAN, il n’est pas rare que des clubs fassent plus ou moins pression sur des joueurs pour tempter de les suader de participaper au tournoi. Souvent sans succes. « Before the CAN 2008, I have to sign up for Tottenham (Angleterre), and on my request if I want to compete in the CAN 2010 in Angola. J’ai répondu par l’affirmative, et je n’ai never rejoint Tottenham », specify Kameni.

Une CAN tous les quatre ans ?

Le Français Patrice Neveu, a selectionneur of Gabon, along with the quasi-totalité des internationaux évoluent en Europe, expressed his concern for the declarations of the Napolitain leader, «tout simply parce que ce problème n’est pas nouveau». « Il faut, dit-il, parvenir à find une harmonization des calendriers internationaux. On peut I will understand them [arguments des] European clubs, also the fact that the derniers have compte des réalités africaines, notamment celle des seasons qui peuvent, dans certaines parties du continent, rendre la pratique du football compliquée à certaines périodes de l’année. »

The technicien craint that sempiternel debate ne finisse par «inciter CAF à faire jouer la CAN tous les quatre ans» comme le souhaite la Fifa, une hypothèse majoritairement rejetée por les acteurs du football africain et les supporters, très attachés au actual format.

À Lire

Et si la CAN avait lieu tous les quatre ans ?

« The ideal will be to continue to dispute the CAN tous les deux ans, car le football africain en a besoin pour sa visibilité internationale, et le plus souvent possible en juin et juillet », expects Saïd Ali Athouman, the president of the federation Comorian.

Leave a Reply

Your email address will not be published.