Skip to content

The staff of soccer of the Assemblée ne veut pas de joueurs du RN

Des deputés de gauche et de la majorité présidentielle boycottent a charitable match in raison de la présence de parlementaires du Rassemblement nationwide.





Supply AFP


From the names of the deputies of gauche and the presidential occasion ont determined to boycott a charitable soccer match in raison of the presence of deputies du Rassemblement nationwide dans l’équipe. (picture of illustration)
© LP/Olivier Arandel / MAXPPP / PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

Je m’abonne à €1 the first month


DIt’s political divergences that prennent him dessus bien au-delà des bancs de l’hémicycle. Des députés de gauche ont determined to boycott a charitable match of the soccer staff of the Assemblée nationale pour protester contre dans l’effectif de plusieurs élus du RN, ont annoncé des parlementaires LFI et PS, Mardi 27 septembre.

The patronne des députés Renaissance Aurore Bergé additionally beneficial to her troupes «de ne pas participer à un match que donnera lieu à une “picture d’équipe”»: or «nous ne jouons pas dans la même équipe. Neither excessive droite nor excessive gauche », at-elle écrit dans a message dont l’Agence France-Presse a eu copie. Extra deputies of the bulk comptent nicely to take part within the match organized in Paris mercredi soir, dont the co-captain of the staff, Karl Olive (Renaissance), indicated dernier.

In opposition to the « banalisation of the acute droite », LFI et PS ont choisi de ne pas participer à ce match, confirming une info du parisian. The parlementaires et d’anciens joueurs professionnels s’apprêtent à jouer au revenue de l’affiliation «e-Enfance», who struggle in opposition to the harcèlement scolaire et le cyberharcèlement, with the nationwide quantity 3018. Les insoumis comme Éric Coquerel, Ugo Bernalicis ou David Guiraud estimated that the RN will voulait «utiliser ce match pour se normaliser», selon une parlementaire supply. Ils boycottent donc le match et comptent financially assist the affiliation straight.

ALIRE AUSSIThe Nupes à l’Assemblée nationale guerilla manuel

« An objectif of political restoration of the nationwide Rassemblement pour se banaliser »

After the election of 89 delegates in June, «c’est la première fois que le RN es convié à take part in a match de l’équipe de l’Assemblée », deplore de son côté le groupe socialiste dans un communiqué, who refuse to take part in matches of the parliamentary rugby staff «if the RN is current».

ALIRE AUSSILFI-RN ​​: and at-il a « entrance révolutionnaire » ?

On the sortie d’un séminaire de la Nupes à l’Assemblée, the chairman of the groupe des deputés LFI Mathilde Panot took the choice, refusing to “take part in an objectif de récupération politique du Rassemblement nationwide pour se banaliser”. « Le terrain d’affrontement doit être dans l’Hémicycle », abondé son homologue du groupe socialiste Boris Vallaud.

ALIRE AUSSIÀ l’Assemblée, le temps des Playmobil est révolu

Ils « veulent montrer qu’ils sont fondus dans la masse et que désormais ils son des parlementaires comme les autres », criticized the premier secretary of the occasion Olivier Faure. « Le défi qui nous est posé, on le voit bien avec l’Italie, c’est que la banalisation conduit aussi à des alliances entre la droite et l’extrême droite, c’est ainsi que l’extrême droite peut gouverner. Nous n’avons pas de raison particulière de lui ser d’escabeau », at-il lancé.

« On the event of providing a welcome picture of the Meeting »

Au RN, the deputy Julien Odoul denounces a “regrettable sectarianism” alors that “the trigger is most essential, for youngsters victims of cyberharcèlement.” Karl Olive (Renaissance) regrets that « LFI instrumentalise et prenne en otage le match. Ça va faire parler encore plus du Rassemblement nationwide », estime-t-il, alors « qu’on avait l’event d’offrir une bienveillante picture de l’Assemblée ».

ALIRE AUSSIRassemblement nationwide : le pari du « costard-cravate »

Ce boycott “est weake”, abonde l’autre capitaine, le LR Pierre-Henri Dumont. “C’est un match caritatif” et “LFI ne disait rien quand ils jouaient dans le XV parlementaire avec le RN Louis Aliot”, insists-t-il, in reference to the rugby staff that parfois réuni le député de Seine -Saint-Denis Alexis Corbière and Louis Aliot, ex-député des Pyrénées-Orientales, desormais maire de Perpignan. L’ancienne députée socialiste Gisèle Biémouret coprésidait ce XV.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *