Skip to content

Top 14 : “On joue notre maintien” declared the president of CA Brive avant de jouer à Perpignan

Simon Gillham, le plus Corrézien des Anglais, est Président du CA Brive depuis 2018. Avec un humor «so british», il raconte la season de son club, le match décisif samedi 30 avril 2022 à Perpignan, et la peur de devoir jouer un « acces-match… ».

Simon Gillham, who is your sentiment in the season of your club, Brive?

Nous arrivons à la conclusion de la saison, et nous nous battons pour le maintien. Je suis déçu que nous ne soyons pas en meilleure posture. Car on ne se cache pas la face. À Perpignan, on joue notre maintien!

Pourtant, contrairement à Perpignan, Brive n’a jamais été in difficulté dans ce championnat, nor in a relegable position, in marking très tôt des importants points?

C’est vrai, mais inconsciemment, quand tu obtiens quelques résultats, tu tendance à lever le pied. Et dès qu’un club comme le nôtre lève le pied, il est en danger. On doit toujours tourner à 110%! You savez, pour le CA Brive, se maintenir au terme de chaque saison, c’est un peu comme décrocher le Brennus. We are a petit club dans a grand championnat, like Perpignan, Agen, Bayonne or Biarritz. Ou “Oyo” (Oyonnax). Sans jeu de mots, nous sommes condamnés à faire du yo-yo. Il faut l’accepter. C’est ce qui fait ma fierté. That Brive, cent dixième ville in terms of population, parvienne à garder sa place in Top -14…

I would prefer that the USAP joue l’access match

Vous mettez l’USAP dans la même catégorie que Brive ?

Oui. Nous avons des budgets très similaires, donc des moyens moins importants que ceux des gros clubs. Nous tournons à 16.2 million euros. Our deux clubs have a strong regional identity, along with passionate publics. Et nous jouons dans la même catégorie, cells des clubs qui se battent pour le maintien. Je suis très respectueux de ce François Rivière est parvenu à faire à Perpignan. Quand j’entends des gens critiquer, je me qu’ils ne savent pas combien c’est dur d’être Président!

The samedi match, à Aimé-Giral, is more important for the USAP than for you, non? Vous avez sept points d’avance…

Nous appréhendons le match de samedi! It seems that if we don’t forgive, we don’t have more than three points to advance and several matches to play… And the tendency is to reverse. Nous deviendrons dépendants d’eux, de leurs derniers résultats… L’USAP a joué un très beau rugby cette saison. On doit compter avec eux. Je respecte vraiment ce club. Mais je ne souhaite pas à Brive de jouer « l’acces-match »… Je préférerais que ce soit Perpignan (NDLR: il se marre) !

Also read:
Top 14 : quatre bus de supporters du CA Brive attendus à Aimé-Giral

Surtout que vous avez vécu cette « finale » pour la montee, in 2019?

Oui, et je peux vous dire que c’est stressant! Nous avions battu Grenoble in inscribing l’essai de la gagne à deux minutes de la fin (28-22). It’s not the time if the Top 14 club hasn’t ever made it to the party, and it’s never been a finale after the creation of the barrage d’accès. The Pro D2 club is toujours dans une dynamique plus positive. I lost the Pro D2 finale, but I don’t want to lose… I’ll take a place in the Top-14 ! Le club de l’elite, lui, veut éviter à tout prix de retrouver la Pro D2. Sa spirale is plus negative. Et puis je me souviens des Grenoblois in 2019. Ils se sont retrouvés face à 14 000 Corréziens qui braillaient « CAB! CAB! Ici, ici c’est la Corrèze! » Pendant tout le match. Gaëtan Germain, qui avait joué chez nous et qui était ce jour-là le buteur des Grenoblois, en avait perdu tous ses moyens. Imaginez-vous d’aller jouer le barrage à Bayonne ou Oyonnax…

Do you have a particular souvenir of a match between Catalans and Brivistes?

J’en ai quelques-uns oui (il sourit)… Je crois que celui qui me vient à l’esprit, this is a match from 2007 with Aimé-Giral. On avait fait signer l’ailier anglais champion du monde in 2003, Ben Cohen. Il venait de Northampton, un club où le public est… policé. Pendant tout le match, il a senti et subi la ferveur du public catalan. Il n’en revenait pas. After the match, he said to me: « Mais qu’est-ce que c’est que ce truc de fous ? » Je lui ai répondu: « Welcome to Top 14 and French Rugby ! » (one).

(1) « Welcome to the Top 14, dans le rugby français »

Leave a Reply

Your email address will not be published.