Skip to content

“Toulonnais par le rugby, mais insulaire par nature”: le nouveau défi d’Eric Champ passe par l’île de Porquerolles

Redouté sur le terrain, celui que les journalistes sportifs avaient baptisé le “barbare of the rade” n’a aujourd’hui rien d’effrayant. Bien au contraire, puisqu’il vient d’investir, avec une poignée d’amis, dans une nouvelle affaire en reprenant et modernisant l’Oustaoule plus vieil hôtel-restaurant de Porquerolles.

Comment est née cette nouvelle aventure dans l’hôtellerie-restoration?

L’envie est venue en discutant avec des amis, in particular avec Romain, un jeune pêcheur de Hyères que voulait un endroit pour mettre en valeur le produit de son travail. C’est un monde qui me passionne, la peche. Je suis moi-même pêcheur au large et j’ai trouvé le projet intéressant. Je ne suis pas un homme d’affaires, mas un homme de projet. Alors, ensemble, on a cherché un endroit et racheté l’Oustaou en juillet dernier. Durant l’hiver, on a fait près €800,000 de travaux pour le rendre plus agréable encore. On veut lui donner un nouvel élan et les premières réservations pour le début de saison sont très encourageantes.

C’est aussi une façon de réaffirmer votre attachement à l’île…

Oui, moi je suis Toulonnais par le rugby et parce que ma famille était à La Valette, mais j’habite Hyères et la presqu’île depuis 40 ans. Mes enfants sont nés à Hyères et ont grandi à Porquerolles. In fact, I live on the island after 40 years.

Qu’est-ce qui vous plaît tant ici?

Je suis insulare par nature. J’adore cette île. Je ne sais pas si les Varois se rendent compte du privilège qu’ils ont d’avoir la presqu’île, Porquerolles et Port Cros à côté de chez eux. Moi, je ne suis pas philosophe, je suis plutôt coup de casque (éclat de rire), mais il faut se rendre compte qu’un endroit comme ça, ça n’existe pas ailleurs.

Il n’y a pas des liens étroits d’ailleurs, entre le rugby et l’insularité?

Oui. C’est tribal. Sur une île comme dans le rugby, on se retrouve et on se resserre quand c’est dur.

What inspires the limitation of frequency adopted on the island?

Je crois à l’équilibre. At a moment donné, c’était déraisonnable, trop de monde, trop de bateaux au mouillage… On est en train de commencer à être dans un juste équilibre. Il faut que les gens aient le droit d’en profiter et que ça ne devienne pas un sanctuaire réservé à ceux que no chance d’y être déjà… Tout en préservant un site fragile. Je thought aussi que l’île peut et doit vivre toute l’année. C’est pour ça d’ailleurs que l’Oustaou sera ouvert 11 mois sur 12 et pas uniquement pour l’été. Je suis sûr que des visitaurs qui viennent hors saison, quand c’est tranquille, gardent au moins un also bon souvenir que ceux qui débarquent au 15 août.

After rugby, industry and advice, this is a quarter chapter on your CV in fact…

Quand je jouais au rugby, on n’était pas professionnels, donc j’ai fait des études techniques à l’Arsenal et j’ai appris l’industrie. Ensuite, a friend from La Valette who directs a small group of engineers who demanded a worker avec lui. Je suis alors rentré dans le métier à la fin de ma carrière sportive et je suis resté industriel pendant 30 ans. J’ai directed from great enterprises of bureaux d’études, des boîtes cotées in Bourse. For 10 years, I have established a Marseille engineering company that has developed and sold for two years. Je continue par ailleurs mon activité de conférences. J’en ai fait plein à Porquerolles d’ailleurs. Mais pour l’Oustaou, je ne fais qu’investir, je laisse les professionnels gérer.

In 2022, the RCT will celebrate the thirty-year anniversary of the title of champion de France 1992. Comment once before the marquer le coup?

Avec les coéquipiers de 1992, on va traverser le Var à pied à la mi-mai. Trois étapes que passeront par Carcès, Signes et Le Revest, pour arriver à Mayol le soir du dernier match de la saison à Toulon. C’est un défi en hommage à Éric Melville, le seul de l’équipe qui n’est plus là.

Leave a Reply

Your email address will not be published.