Skip to content

“Trop de choses deviennent difficiles”, explain the future retraité Gilles Simon

“Trop de choses deviennent difficiles”: c’est par ces mots that Gilles Simon, 37, explained Monday to the AFP les raisons pour lesquelles il avait decidé de mettre un terme à sa carrière en fin d’année, voulant profiter de ces derniers mois pour jouer “une dernière fois sur gazon”.

Q: What facteur a déclenché votre decision?

A: “Ca vient progressivement et il arrive le moment où on se dit +là ça y est, il n’y a plus rien à faire, trop de choses deviennent difficiles+. Chaque année, je prends trois ans dans mon corps. Quand j ‘étais jeune, je partais le dimanche matin, je m’entraînais le dimanche après-midi et je pouvais jouer le lundi. Si ce n’est pas un long vol. Le corps ne bouge plus, ne réagit plus, je ne peux pas me permettre d’y aller à fond à cause du risque de blessure. Ce qui fait qu’on arrête, souvent, c “Est quand on n’est plus capable de jouer les tableaux de Grand Chelem. A mon classement (160e), revenir dans les 100 premiers, ça veut dire gagner 5 ou 6 Challengers (2e division) dans la saison. Est-ce que mon corps en est capable ?Non Sur les derniers tournois, sur chaque match je veux juste pouvoir donner quelque chose au type d’en face. h30, 3h, où je sais que le lendemain je ne peux pas jouer, mais au moment où je suis sur le terrain et je joue, il ya match. L’inquiétude qui arrive de plus en plus, c’est qu’il n’y ait même pas match. Avant, je me disais +je vais tous vous bouffer physiquement, je m’en fous ça peut durer aussi longtemps que vous voulez, ouais j’ai mal mais si j’ai mal t’as encore plus mal que moi, donc ça va+ . Maintenant, c’est l’inverse, c’est moi qui ai mal avant les autres. I’ll arrive with a trick that I don’t think is possible for the investor with this machine, who prefers to tell me that you’ve already given tours that I’ll send from jouer… jusqu’à la fin de l’année.”

Q: What tours?

A: “I already plein de Challengers que je suis content de faire parce que les gens sont contents de me voir. Un tournoi comme Metz, j’ai envie de le jouer parce que je l’ai gagné trois fois, deux fois devant me enfants. Si je peux jouer les qualifs de l’US Open, j’en serai hyper content. J’ai envie de jouer une dernière fois sur gazon, ma surface préférée, et c’est aussi pour ça que je n’arrête pas at Roland-Garros.”

Q: Avez-vous des regrets?

A: “Non. Evidemment, in demies à Toronto (2008) I lost 7-6 in the 3e set sur Kiefer, this is a match that was won. Evidemment that the finale in Shanghai (2014) against Roger (Federer) was gagnait, I lost 7-6, 7-6, I was for the match, I was the first and the second set of balls, it’s a match that I gave gagner mille fois. (2008) contre Novak elle était vraiment gagnable.”

Q: Have you ever claimed a reputation for rapport with your French contemporaries Jo-Wilfried Tsonga, Gaël Monfils and Richard Gasquet?

A: “Non. Jo, Gaël et Richard étaient abnormalement charismatiques. Jo, same quand il n’est pas Top5 ou Top10, il en a l’image. Gaël, quand il est 50e mondial, il joue sur le court central à l’US Open. Richard, c’est une notoriété déjà de par ses résultats tout petit. Tu ne luttes pas contre ces choses-là. Et moi, quelque part je m’en fous et ça m’arrange. Il ya aussi la manière dont tu arrives… Richard il est très connu depuis toujours, Jo il fait finale direct en Australie, il explose Rafa… Moi, j’arrive et on dit +il fait quoi lui, comment ça il est aux Masters? + Mais je thought qu’avec le temps, les gens voient que tu es encore là, et tu gagnes au bout d’un moment un certain respect.”

Q: Between Federer, Nadal and Djokovic, who is the best joueur de tous les temps?

A: “Celui que je trouvais le plus fort parce que le plus complet, c’était Novak. Mais ce sont trois monstres, trois génies absolus. En mettre un au-dessus, c’est presque manquer de respect aux deux autres. J ‘Aurais aimé qu’ils finissent tous les trois à 20 titres du Grand Chelem.’

Q: What allez-vous faire l’année prochaine ?

A: “J’ai envie de m’occuper de mes enfants. Ils auront 9 et 12 ans à la fin de l’année, il serait temps qu’ils découvrent leur père. Et une fois que je les aurai saoulés, je ferai quelque chose d’autre. Le tennis, c’est ma passion donc j’essaierai de faire quelque chose, mais quoi je ne sais pas.”

Propos recueillis by Igor GEDILAGHINE

.

Tags:

Leave a Reply

Your email address will not be published.