Skip to content

Wimbledon: l’exclusion des Russes, a decision that went wrong

Wimbledon favored a political decision that risked ending with the image of the world’s greatest tour: excluding Russian and Belarusian youth from the 2022 edition satisfies a group of Ukrainian youth that is most likely to remain in the tennis world.

“Je sens un procès arriver”, I quickly tweeted le joueur américain Reilly Opelka.

In effect, the ATP has issued a communication of a virulence peu habituelle, jugeant l’exclusion de joueurs en raison de leur nationalité “discriminatoire” et “injuste”. The instance indicated that it is necessary to take measures on the event, considering that Wimbledon will break the accord that will see the tour lead to the best joueurs of the ATP class, like the WTA.

The tours of the Grand Chelem are autonomous, the eventual sanctions that may inflict the ATP and the WTA concerning a reduction of the class points awarded (2000 for the lauréat) jusqu’à l’absence totale de points distribués… Mais quel joueur refuserait de jouer la más grande compétition du monde, même réduit au statut de tournoi d’exhibition?

L’ATP ne semble pas encline à saisir la justice, when the WTA pourrait contributer une aide aux joueuses qui souhaiteraient le faire.

Selon le quotidien L’Équipe, who obtained an email addressed by the WTA to all joueuses affiliées, the WTA étudie «les actions que vous (les joueuses) pourriez mener selon les règlements du Grand Chelem».

“Declaration of Intention”

Trois voies d’action judiciaire se présentent: discrimination based on nationality; l’atteinte à la liberté de travail car «nous parlons de sportifs et sportives que vont voir entrevés dans leur liberté de pouvoir exercer leur travail»; et la rupture de l’égalité de traitement puisque «c’est une mesure dont il semble qu’elle ne s’applique qu’aux joueurs et joueuses de tennis, d’autres professionnels de nationalités russe et bélarusse pouvant continuer d’exercer leur I activité professionnelle sur le sol de l’Angleterre”, to souligné auprès de l’AFP Tatiana Vassine, advocate en droit du sport.

He believes that Wimbledon is not a state of the «declaration of intention» and that the weeks that are coming to allow the ATP and the WTA to start the English organizers of the effective intention. “Il ne faut pas sous-estimar le pouvoir du sport,” insists-t-elle.

D’autant that the pressure s’exerce également de la part de joueurs et joueuses, en activité ou pas.

«Donner les dotations du tournoi à l’aide humanitaire, aux familles qui souffrent, aux enfants qui souffrent, ça, c’est quelque chose qui aurait un peu d’impact», to a des bannis, Andrey Rublev, suggested in soulignant que le Majeur “en tirerait toute la gloire.” A shared opinion on the réseaux sociaux par l’Australien John Millman pour que «l’Ukraine y gagnerait bien plus si Wimbledon versait all ses benefices en aides au lieu d’exclure les joueurs russes et belarusses».

World N.1 Novak Djokovic, six fois vainqueur à Wimbledon et triple tenant du titre, qualified as “folle” the decision du tournoi.

apartheid

Former World No. 1 and fondatrice of the WTA in 1973, America’s Billie Jean King declared herself against the Wimbledon decision.

«Un des principes who guided the creation of the WTA is that toute fille dans le monde, si le le level, doit avoir l’opportunité de jouer. Je ne peux pas support l’exclusion d’athlètes individuellement, quel que soit le tournoi, au seul pretexte de leur nationalité”, tweeted the ancient joueuse who codétient avec Martina Navratilova reminded him of 20 titres à Wimbledon (6 in simple, 10 in double dames and 4 in double mixte).

Outre les retombées sur les joueurs et joueuses, c’est l’aspect politique of the Wimbledon decision which is widely criticized.

The Fédération bélarusse considers that a “decision also lasts” at Wimbledon n’a pu être prize that “sous les pressions directes exercées par le gouvernement britannique”. D’autant that if Wimbledon avait dejà excluding the young Germans and Japanese during several years after the Seconde guerre mondiale, the young South Africans ont été authorized to jouer during the années d’apartheid.

In debut d’année, a political decision of the Australian government has deprived the World No. 1 Novak Djokovic des Internationaux d’Australie pour avoir refused to be vaccinated against Covid-19.

More dans le cas de Wimbledon, «il n’y a pas d’intervention du gouvernement» et la décision du tournoi ne s’appuie pas sur une loi ou l’intérêt général du pays, relieve Me Vassine.

Leave a Reply

Your email address will not be published.